vendredi 5 septembre 2008

Animateur volontaire, animateur professionel ...


Quelques petites précisions, les animateurs de centre de loisirs et de vacances sont pour la plupart volontaires, c'est à dire titulaires du BAFA, Brevet d'aptitude à la fonction d'animateur. Pour certains le fait d'être volontaire permet aux animateurs d'être motivés et passionnés, en effet, ce n'est pas la paye qui va les motiver puisque comme expliqué précédemment cette dernière est dérisoire.

Maintenant les animateurs professionnels sont titulaires d'un BEATEP ou BPJEPS quis ont des brevets professionnels, ces derniers deviendront alors des professionnels de l'animation. Leur paye sera plus conséquente.

La seule chose qui me perturbe est que ces brevets professionnels coutent très chers et les personnels formés coutent aussi très cher aux employeurs. Les postes de professionnels de l'animation sont donc très rares.

Une question très ironique, Les professionnels de l'animation étant payés convenablement, sont ils motivés?

2 commentaires:

annliz a dit…

Tout dépend ce que l'on entend par payé convenablement...quoi qu'on en dise les postes ne sont pas si rares parce que justement pas si bien rémunérés !!
Et face à l'augmentation du niveau de vie...même les plus motivés qui vont passer une bonne partie de leur vie à s'engager par passion des autres et non des sous vont avoir un jour ou l'autre les obligations matérielles qui vont les rattraper et ils fileront vers d'autres horizons !
Arrêtons de dire que les animateurs diplomés sont bien payés c'est faux oui les diplômes coutent cher, oui il y a tout de même d'énormes responsabilités dans ces fonctions et oui rare sont les animateurs qui comptent les longues heures qu'ils passent à leur travail alors la petite paye qui nous est proposée en échange et pour ma part reste vraiment disproportionnée !
Alors pour répondre enfin à ta question ... ca tombe sous le ens mais la motivation des animateurs ne varie pas en fonction des chiffres sur son chèque ;)

Orikan a dit…

Je suis actuellement titulaire BAFA, payé "raisonnablement" pour mon poste d'animateur (sachant que je travaille pour trois organismes à la fois.) Je suis passionné, motivé par l'idée de bosser avec des gosses. J'aurais pu, un temps, devenir agent immobilier et gagner un paquet d'argent, ayant un bon sens commerçant. Mais j'ai préféré vivre de ma passion.

Cependant, je vais dès que possible passer le BPJEPS, avec un seul et unique objectif : gagner plus d'argent. Oui, je l'avoue. Mais je suis en couple, j'ai un loyer à payer (ma compagne étant actuellement en formation non rémunérée), et je serai papa dans quelques mois.

Donc, pour ma part, ma motivation pour l'animation ne changera pas une fois que j'aurai ce diplôme; simplement, je pourrai continuer à vivre de ma passion !

A mon sens, ce qu'il faut, c'est arrêter de présenter l'animation comme un "job étudiant" équivalent à un poste au fast-food du coin. Il y a tout de même un petit écart de risques entre faire des hamburgers et aider un enfant à se construire sainement. Le jour où les mairies penseront de la sorte, l'animation se portera sans doute mieux (et les salaires prendront peut-être quelques chiffres.)